Last Update: 2 mars 2012 Nous contacter
Statisthema
Accueil | Afrique de l'Ouest | Afrique de l'Est | Afrique Centrale | Afrique du Nord | Afrique Australe | A propos de Statisthema
BLOG
Ξ Afrique versus Europe : sémantique de l’avoir et de l’offre    Ξ Afrique, Asie, Europe : la problématique de l’accès aux médicaments    Ξ Indicateur SRI (Statisthema Risk Indicator) pour la Tunisie    Ξ Indicateur SRI (Statisthema Risk Indicator) pour le Sénégal    Ξ Indicateur SRI (Statisthema Risk Indicator) pour le Nigéria    Ξ Indicateur SRI (Statisthema Risk Indicator) pour la Guinée Equatoriale   

Accueil du site > Afrique de l’Est > Soudan > Indicateur SRI (Statisthema Risk Indicator) pour le Soudan

Indicateur SRI (Statisthema Risk Indicator) pour le Soudan

dimanche 25 avril 2010


La situation soudanaise est complexe. Le pays a connu deux guerres civiles (1955-1972 et 1983-2005) entre le pouvoir central et le Sud, ayant causé plusieurs millions de morts, de déplacés et de réfugiés. Des négociations entamées à partir de 2001 ont abouti, le 9 janvier 2005, à la signature, à Nairobi (Kenya), d’un « Accord de paix global » (Comprehensive peace agreement – CPA). Mais, le processus de paix a été fragilisé par la mort de John Garang, le 30 juillet 2005, dans un accident d’avion. Cinq ans après la signature du CPA, des progrès importants ont été accomplis : mise en place d’un gouvernement d’union nationale et du gouvernement autonome du Sud Soudan, signature d’une Constitution intérimaire pour le Sud Soudan, décision arbitrale sur les frontières d’Abyei acceptée par les parties. Le référendum d’autodétermination du Sud Soudan se tiendra en janvier 2011, dernière étape de la mise en œuvre du CPA. Mais, le Soudan c’est aussi ce qu’on a nommé « la guerre civile au Darfour » qui a secoué fortement la région du Darfour à l’ouest du pays. La crise du Darfour a éclaté avec les premières actions du Mouvement de libération du Soudan (MLS) en février 2003. Le Mouvement pour la justice et l’égalité (MJE) constituait l’autre principal groupe rebelle. Les autorités soudanaises ont répondu à ces attaques par une répression généralisée, caractérisée par des violences visant des civils. Une enquête diligentée par l’ONU conclu à la dénonciation de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité commis au Darfour (le 4 mars 2009, la CPI a délivré un mandat d’arrêt international inédit contre un président en activité : le président soudanais Omar El-Béchir, accusé pour ces faits gravissimes). Des efforts de la médiation conjointe ONU/Union Africaine menée par Djibril Bassolé (du Burkina Faso) et l’Etat du Qatar ont permis fin 2008 de relancer le processus politique entre le gouvernement et les mouvements rebelles. Le 23 février 2008, un Accord cadre entre le MJE et le gouvernement soudanais a été signé à Doha, en présence des présidents tchadien, soudanais et de l’Emir du Qatar. Mais, la situation humanitaire et sécuritaire a continué à se dégrader (première crise humanitaire au monde). Pire, la crise du Darfour a très vite pris une dimension régionale, touchant l’est du Tchad et la République Centrafricaine, à la fois sur le plan humanitaire (déplacements de populations) et politique (tensions politiques fortes entre N’Djamena et Khartoum). Après plusieurs Accords non tenus entre le Soudan et le Tchad, et une montée de tension à plusieurs reprises (en janvier/février 2008, en mai 2008 et en mai 2009), les deux pays se sont mis d’accord pour lancer un processus de normalisation en octobre 2009 qui a abouti à la signature d’un Accord de normalisation le 15 janvier 2010. La visite à Karthoum du président tchadien Idriss Déby scelle en quelque sorte cet important Accord.


Partager cet article:



Informations générales sur le pays

Forme de l’Etat : république à régime de parti unique. 25 Etats
Capitale : Khartoum (Omdourman, plus grande ville)
Monnaie : Livre soudanaise (SDG)

Population (2008) : 40 218 455 hab.
Superficie : 2 505 810 Km²
Densité : 15 hab./Km²
Langues officielles : Arabe et anglais
Pays limitrophes : la Libye, l’Egypte, l’Erythrée, l’Ethiopie, le Kenya, l’Ouganda, la République Démocratique du Congo, la République Centrafricaine et le Tchad. Le pays est aussi bordé par la mer rouge.
Site Internet gouvernemental : www.sudanmfa.com

En (%) 2007 2008 2009 2010
Taux de croissance 10.2(e) 6.6(e) 3.8(e) 5.2(p)
Taux d’inflation 8.8 14.2(e) 8.3(p) 7.4(p)
Sources : CIA FACTBOOK ; OCDE/Banque Africaine de Développement (BAD) : « Perspectives économiques en Afrique » (2009). Estimations (e) ; Projections (p).

Economie

...

Les articles à lire...
Indicateur SRI (Statisthema Risk Indicator) pour le Mali
Les institutions du Mali sont définies par la Constitution de 1992 fondant la 3ème république. Depuis lors, le Mali aligne des élections successives (...)
Afrique, Asie, Europe : la problématique de l’accès aux médicaments
Qu’en est-il de la problématique de l’accès dans les discours du web francophone (presse en ligne, blogs, réseaux sociaux, forums en ligne, autres (...)
Pour nous contacter
Le formulaire électronique ci-dessous est à votre disposition pour toute question, commentaire ou suggestion et demande spécifique de services. Nous (...)
Conditions d’utilisation du site statisthema.com
Le site www.statisthema.com est un service fourni par la société LONICIA SARL. LONICIA encourage l’utilisation des données statistiques, graphiques, (...)

Accueil | Afrique de l'Ouest | Afrique de l'Est | Afrique Centrale | Afrique du Nord | Afrique Australe | A propos de Statisthema