Last Update: 2 mars 2012 Nous contacter
Statisthema
Accueil | Afrique de l'Ouest | Afrique de l'Est | Afrique Centrale | Afrique du Nord | Afrique Australe | A propos de Statisthema
BLOG
Ξ Afrique versus Europe : sémantique de l’avoir et de l’offre    Ξ Afrique, Asie, Europe : la problématique de l’accès aux médicaments    Ξ Indicateur SRI (Statisthema Risk Indicator) pour la Tunisie    Ξ Indicateur SRI (Statisthema Risk Indicator) pour le Sénégal    Ξ Indicateur SRI (Statisthema Risk Indicator) pour le Nigéria    Ξ Indicateur SRI (Statisthema Risk Indicator) pour la Guinée Equatoriale   

Accueil du site > Afrique du Nord > Algerie > Indicateur SRI (Statisthema Risk Indicator) pour l’Algérie

Indicateur SRI (Statisthema Risk Indicator) pour l’Algérie

dimanche 9 mai 2010


L’Algérie a adopté un régime républicain depuis son indépendance intervenue en 1962. La Constitution algérienne a été adoptée en 1963. Le président est élu au suffrage universel direct depuis la révision constitutionnelle de 1976. A la fin des années 1980, le pouvoir algérien, sous la direction de Chadli Bendjedid, engage la démocratisation du régime. Ce processus est toutefois interrompu suite à la démission du président. L’Algérie plongea alors dans une guerre civile brutale durant plus d’une décennie. Abdelaziz Bouteflika, élu la première fois président en 1999, est réélu en 2004, puis en 2009 (après amendement de la Constitution). Dès 1999, le président Bouteflika avait entamé une politique de réconciliation nationale avec un projet de concorde civile. Il avait fait adopter, en Conseil des ministres, les principaux textes d’application d’une « Charte pour la paix et la réconciliation nationale » largement et confortablement adoptée par référendum le 29 septembre 2005. Cette Charte, dont les mesures d’application sont entrées en vigueur le 31 août 2006, si elle a permis d’améliorer un peu la situation sécuritaire du pays, elle n’a pas suffit pour mettre fin à la violence qui a continué de faire des pertes en vies humaines. En effet, Le Groupe Salafiste pour la Prédication et le Combat (GSPC), rebaptisé Groupe Al-Qaeda au Magrheb islamique continue à frapper de temps en temps et fait de nombreuses victimes.


Partager cet article:



Informations générales sur le pays

Forme de l’Etat : république à régime présidentiel. 48 provinces
Capitale : Alger
Monnaie : Dinar algérien (DZD)

Population (2009) : 35 157 029 hab.
Superficie : 2 381 741 Km²
Densité : 14,0 hab./Km²
Langues officielles : Arabe classique. Autres langues 
Pays limitrophes : la Tunisie, la Libye, le Niger, le Mali, la Mauritanie, le Sahara occidental et le Maroc. C’est le plus grand pays bordant la Méditerranée.
Site Internet de gouvernement : www.cg.gov.dz

En (%) 2007 2008 2009 2010
Taux de croissance 3.1(e) 2.8(e) 2.6(e) 3.7(p)
Taux d’inflation 3.5 4.3(e) 3.3(p) 3.1(p)
Sources : CIA FACTBOOK ; OCDE/Banque Africaine de Développement (BAD) : « Perspectives économiques en Afrique » (2009). Estimations (e) ; Projections (p).

Economie

...

Les articles à lire...
Indicateur SRI (Statisthema Risk Indicator) pour le Benin
Le Bénin a connu, à partir de 1990, une transition démocratique marquée par le départ volontaire du pouvoir du président Mathieu Kerekou et l’élection (...)
Indicateur SRI (Statisthema Risk Indicator) pour le Burkina Faso
En juin 1991, le pays a opté pour un système politique démocratique en adoptant par voie référendaire une Constitution et en organisant depuis lors (...)
Indicateur SRI (Statisthema Risk Indicator) pour la Guinée
Ces quatre dernières années ont été particulièrement éprouvantes pour la République de Guinée. Le 2 janvier 2007, éclate une grève générale. Les (...)
Indicateur SRI (Statisthema Risk Indicator) pour le Togo
En juillet 1999, suite à des tensions politiques, la tenue d’élections législatives est décidée. Finalement organisées fin 2002, elles seront encore (...)

Accueil | Afrique de l'Ouest | Afrique de l'Est | Afrique Centrale | Afrique du Nord | Afrique Australe | A propos de Statisthema