Last Update: 2 mars 2012 Nous contacter
Statisthema
Accueil | Afrique de l'Ouest | Afrique de l'Est | Afrique Centrale | Afrique du Nord | Afrique Australe | A propos de Statisthema
BLOG
Ξ Afrique versus Europe : sémantique de l’avoir et de l’offre    Ξ Afrique, Asie, Europe : la problématique de l’accès aux médicaments    Ξ Indicateur SRI (Statisthema Risk Indicator) pour la Tunisie    Ξ Indicateur SRI (Statisthema Risk Indicator) pour le Sénégal    Ξ Indicateur SRI (Statisthema Risk Indicator) pour le Nigéria    Ξ Indicateur SRI (Statisthema Risk Indicator) pour la Guinée Equatoriale   

Accueil du site > Afrique Australe > Namibie > Indicateur SRI (Statisthema Risk Indicator) pour la Namibie

Indicateur SRI (Statisthema Risk Indicator) pour la Namibie

mercredi 7 avril 2010


Ancien protectorat de l’Afrique du Sud, la Namibie est un Etat indépendant depuis seulement le 21 mars 1990. Le South-West African People’s Organisation (SWAPO) est le parti dominant depuis l’indépendance du pays. Les partis d’opposition sont autorisés mais, ils n’ont jusque-là pas pu inquiéter la majorité au pouvoir. Sam Daniel Shafiishua Nujoma est le premier président de la république de la Namibie indépendante, élu et réélu entre 1990 et 2005. A la fin de son dernier mandat, il était réputé pour ses sautes d’humeur contre les Blancs, les homosexuels et ses ennemis politiques. Proche du président zimbabwéen Robert Mugabe, il fut tenté en 2000 par une réforme agraire autoritaire avant de se raviser en en suspendant l’application. Son départ a été perçu comme une bonne nouvelle pour la stabilité du pays. Connu pour sa modération et sa modestie, son successeur, le président Hifikepunye Pohamba, a fait de la lutte contre la corruption une priorité depuis son accession au pouvoir le 21 mars 2005. En février 2006, le gouvernement a instauré une Commission anti-corruption. Résultats des courses, la Namibie est aujourd’hui perçue comme un des pays les mieux gouvernés et les moins corrompus d’Afrique. Malgré quelques troubles et violences qui ont émaillé l’organisation des élections présidentielle et régionales de 2009 qui ont consacré la réélection du président Pohamba à une large majorité (75% des suffrages), le pays est considéré comme stable.


Partager cet article:



Informations générales sur le pays

Forme de l’Etat : république à régime présidentiel. 13 régions
Capitale : Windhoek
Monnaie : Dollar namibien (NAD)

Population (2008) : 2 088 669 hab.
Superficie : 825 418 Km²
Densité : 2,2 hab./Km²
Langues officielles : Anglais
Pays limitrophes : l’Angola, l’Afrique du Sud, le Botswana, le Zimbabwe, la Zambie. Le pays est bordé par l’océan Atlantique.
Site Internet gouvernemental : www.grnnet.gov.na

En (%) 2007 2008 2009 2010
Taux de croissance 5.5(e) 3.3(e) 0.7(e) 3.1(p)
Taux d’inflation 6.7 10.3(e) 8.6(p) 7.2(p)
Sources : CIA FACTBOOK ; OCDE/Banque Africaine de Développement (BAD) : « Perspectives économiques en Afrique » (2009). Estimations (e) ; Projections (p).

Economie

...

Les articles à lire...
Pour nous contacter
Le formulaire électronique ci-dessous est à votre disposition pour toute question, commentaire ou suggestion et demande spécifique de services. Nous (...)
Indicateur SRI (Statisthema Risk Indicator) pour le Cameroun
Le Cameroun est une République à régime présidentialiste. Le président procède à toutes les nominations importantes par décret. La Constitution (...)
Afrique, Asie, Europe : la problématique de l’accès aux médicaments
Qu’en est-il de la problématique de l’accès dans les discours du web francophone (presse en ligne, blogs, réseaux sociaux, forums en ligne, autres (...)
Statisthema Risk Indicator ( S.R.I. )
D’une manière générale, la perception du risque, sous ses différentes formes, a un impact significatif sur les décisions opérationnelles et (...)

Accueil | Afrique de l'Ouest | Afrique de l'Est | Afrique Centrale | Afrique du Nord | Afrique Australe | A propos de Statisthema